Recherche Accès Nous joindre English

Les biens naturels, comme les terres humides, les cours d’eau et les forêts, constituent des ressources naturelles précieuses qui offrent de nombreux avantages aux collectivités. 

​Ces biens fournissent une vaste gamme de services liés à l’écosystème, dont notamment l’atténuation des effets des inondations et de la sécheresse, la protection contre l’érosion côtière, les avantages en matière de loisirs et de tourisme (voir le résumé graphique).

En raison de ces principes, la Commission de services régionaux du Sud‑Est (CSRSE) vise à gérer les répercussions liées aux changements climatiques, comme les inondations d’eau douce, en intégrant les biens naturels à ses pratiques de planification.

Partenariat avec l’Initiative municipale portant sur les biens naturels

L’Initiative municipale portant sur les biens naturels est une entreprise à but non lucratif qui travaille avec des collectivités des quatre coins du Canada en vue de valoriser les services fournis par les biens naturels et de les comprendre au sein des stratégies traditionnelles en matière de gestion des biens. À l’heure actuelle, un grand nombre de gouvernements locaux ne comprennent pas les biens naturels dans leurs stratégies portant sur la gestion des biens.

La CSRSE a réalisé deux projets pilotes avec l’Initiative municipale portant sur les biens naturels :

  • Le projet de Mill Creek de Riverview visait à cibler les biens naturels clés qui offrent des services d’atténuation des inondations au sein du bassin versant. La détermination et la valorisation des services de l’écosystème fournis par ces biens permettent la réduction des coûts liés aux infrastructures de gestion des eaux pluviales associés au développement accru dans la région.
  • Les besoins municipaux en matière d’approvisionnement en eau de la collectivité de Riverside-Albert sont comblés par un débit constant d’eau de surface assuré par le bassin versant du ruisseau Arabian Vault. Ce projet visait à comprendre les principales mesures de gestion qui entretiennent et améliorent la capacité du secteur naturel à fournir un approvisionnement en eau à long terme malgré les changements climatiques ainsi que les pressions forestières et touristiques possibles.

À mesure que la fréquence des tempêtes augmente (menaçant les zones inondables et côtières en grande partie occupées par les Néo-Brunswickois), les biens naturels offriront de nombreux avantages financiers et sociaux. Cela constitue une partie essentielle du traitement des mesures d’adaptation et d’atténuation concernant les changements climatiques pour les collectivités.